Il semble que vous naviguez avec Internet Explorer 6. Ce navigateur est maintenant obsolète.
Pour plus de sécurité et plus de rapidité, il est recommandé de faire la mise à jour de votre navigateur :

Firefox / Safari / Opera / Chrome / Internet Explorer 8+

Société et lifestyle

Mon nom : Fiona Bischof Je photographie les gens et suis spécialisée dans les portraits et les photos de mariage. Depuis plus de 10 ans, je photographie des gens de tous âges, depuis la petite enfance jusqu'à l'âge mûr.

En 2015, j'ai décidé de me consacrer plus particulièrement à la dernière innovation en matière de photographie, à savoir les appareils sans miroirs. Après une courte séance de tests, j'ai rapidement jeté mon dévolu sur l'Olympus E-M1. Comparé au poids et aux dimensions réduites de l'Olympus, mon reflex mono-objectif de 4 kg apparaissait lourd et encombrant. Le passage à l'Olympus a été un choix facile à opérer. Je travaille avec l'E-M1 Mark II depuis janvier et suis enchantée d'assister à ses derniers perfectionnements.

J'aimerais vous inviter à vivre une séance de photos de mariage de type journalistique à mes côtés. Un mariage, c'est l'un des plus beaux jours dans une vie. En l'immortalisant sur des photos, on peut revivre ces moments si particuliers et en partager le souvenir avec ses petits-enfants, de nombreuses années après. Je considère la photographie de mariage comme un genre ultime dans ce domaine. Au fur et à mesure que le mariage se déroule, il faut saisir les instants dans toute leur beauté, avec rapidité et précision. C'est un domaine exigeant, qui incorpore de nombreux aspects de la photographie. Un photographe de mariage passe généralement de neuf à quinze heures par jour appareil en main. Tout au long de la journée se succèdent les clichés de convives qui posent, ou sont au contraire pris sur le vif. Des gros plans doivent être réalisés. Il faut également rendre compte de l'atmosphère de l'événement en photographiant l'architecture ou les paysages alentour. Sans oublier bien sûr les mets délicieux et autres pâtisseries. C'est précisément cette variété dans les clichés réalisés qui rend la photographie de mariage si attrayante.

Chaque mariage consacre une histoire d'amour très spéciale.

Les mariés Muriel et Fabian se sont rencontrés alors qu'ils étaient très jeunes. Ayant grandi ensemble à la maternelle en Suisse orientale, ils sont tombés amoureux l'un de l'autre bien des années plus tard. Le jeune couple a convolé en justes noces dans la splendide bourgade de Diessenhofen, qui borde directement le Rhin.

J'adore la manière paisible avec laquelle l'appareil réalise les photos lors d'un mariage. De magnifiques clichés naturels peuvent être réalisés « en coulisses » sans interrompre la cérémonie ni la fête. 

Le nouvel E-M1 Mark II permet désormais de prendre des photos parfaites dans des églises faiblement éclairées en utilisant la plage ISO supérieure. Le stabilisateur d'image fantastique me permet également de choisir des vitesses d'obturateur plus lentes. J'adore photographier les mariages en tenant mon appareil à la main et en utilisant la sangle de sécurité. Au bout de plusieurs années d'expérience, je suis convaincue que c'est la meilleure approche.

Lors de la séance d'essai avec le nouvel Olympus E-M1 pour un mariage, j'avais emmené mon appareil Nikon, juste au cas où. Mieux valait prévenir que guérir, car en fin de journée, mon objectif macro Olympus de 60 mm n'était pas encore arrivé. 



Les sensationnelles photos à courte distance ont achevé de me convaincre à 100 %

Pour être certaine de réussir la cérémonie des alliances, je voulais aller chercher mon second sac dans la voiture. Mais comme toujours lors de ce genre d'événement, je ne disposais tout simplement pas du temps matériel pour cela. J'ai alors pris en toute hâte la décision de photographier les alliances sans macro. J'avais prévu de compenser le nombre de gros plans plus tard dans la soirée. Or, à ma grande stupéfaction, j'ai constaté que je n'aurais pas besoin de prendre les photos de loin, ni de répéter cette étape au cours de la soirée. Tout cela a été rendu possible grâce aux valeurs limites très serrées permises par les objectifs Olympus. Je n'avais encore jamais rien vu de pareil. Les possibilités de l'appareil à distance rapprochée offrent une grande flexibilité lors des mariages. Il est extrêmement facile d'alterner ce mode avec le reportage lors des séquences qui s'enchaînent rapidement. Aujourd'hui, je ne peux tout simplement plus m'imaginer travailler sans cette souplesse.




L'authenticité et le naturel

Réussir de bonnes photos des mariés et de leurs invités n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît. Le photographe doit savoir se rendre invisible. Les meilleurs clichés sont pris précisément lorsque les convives ignorent qu'ils sont pris en photo. Grâce à cet équipement léger et compact, le don d'invisibilité devient un jeu d'enfant. Au début, je redoutais la manière dont serait perçu le fait que je ne me promène pas avec un appareil massif affublé d'un long objectif. Cette crainte initiale s'est rapidement estompée. En définitive, tout se résume à un principe : à partir du moment où la qualité de vos photos est au rendez-vous, vous n'avez pas besoin d'un appareil démesuré pour « avoir l'air » d'être photographe.

J'apprécie la petitesse du boîtier et la possibilité de prendre des photos sans poignée d'alimentation. Je peux ainsi travailler de façon beaucoup plus discrète et sans me surcharger inutilement.

Sophistiqué et intrépide

Mon appareil est petit et pratique, pourtant il dispose de tout ce dont j'ai besoin, et bien plus encore. La fonction de reconnaissance des visages est incroyablement utile pour prendre des photos rapidement et sur le vif, et j'ai été impressionnée tant par sa précision que sa rapidité. L'accentuation LiveView apporte un sentiment de sécurité, tandis que l'écran pivotant innovant laisse entrevoir de nouvelles perspectives formidables, encore inimaginables jusqu'à ce jour. En résumé, je suis très satisfaite de mon nouvel appareil Olympus en raison des opportunités exceptionnelles qu'il m'apporte.

Auteure et photographe : Fiona Bischof

Toutes les photos ont été réalisées avec l’équipement suivant :