Il semble que vous naviguez avec Internet Explorer 6. Ce navigateur est maintenant obsolète.
Pour plus de sécurité et plus de rapidité, il est recommandé de faire la mise à jour de votre navigateur :

Firefox / Safari / Opera / Chrome / Internet Explorer 8+

Nature et animaux

Le 7 décembre 1972, les astronautes d'Apollo 17 ont regardé en arrière vers la Terre, la décrivant comme de la taille d'une bille. Ce jour-là, ils ont pris une photo qui montrait notre planète d'un bleu éclatant. Cette image est devenue si célèbre qu'elle est connue sous le nom de "Le Marbre Bleu" et est l'une des images les plus emblématiques de notre époque. Elle illustre magnifiquement le fait que 72 % de la Terre est recouverte d'eau de mer. J'ai la passion de photographier les oiseaux qui passent une grande partie de leur vie à voyager à travers nos océans ; de nombreuses espèces visitent la terre une fois par an pour se reproduire. Ils font partie des grands nomades du monde. Lorsqu'ils se rassemblent pour se reproduire, ils peuvent se rassembler en grand nombre, créant des spectacles étonnants à voir.

L'une de ces villes d'oiseaux marins se trouve dans le comté anglais du Yorkshire, à Bempton Cliffs. Je n'avais pas visité Bempton depuis près de trente ans, jusqu'à cet été. J'y suis retourné pour documenter la vie des oiseaux grouillants qui recouvrent les falaises de 100 mètres de haut de Bempton. Les sons et les odeurs de dizaines de milliers d'oiseaux nicheurs sont assez mémorables, mais c'est le spectacle visuel des falaises grouillantes de vie, qui est si inoubliable.

Les possibilités de prendre des photos peuvent être un peu écrasantes pour un premier visiteur. Il y a de l'activité partout où vous regardez. Dans les airs, des Rissas, une mouette à l'air délicat, se disputent avec leurs voisins dans des joutes aériennes. Les fous de Bassan passent devant certains d'entre eux avec des becs remplis de végétation ou d'algues en route pour tapisser leurs nids. Les macareux moines jettent parfois un coup d'œil sur le sommet des falaises pour ravir les visiteurs humains. Connus sous le nom de "Clowns de la mer" pour leur aspect comique, il est impossible de passer à côté d'eux sans les photographier.

J'aime voyager léger. Ce jour-là, mon kit comprenait les deux convertisseurs - le téléconvertisseur M.Zuiko Digital 2x MC-20 et le téléconvertisseur 1,4x MC-14, un objectif M.Zuiko Digital ED 12-40mm F2.8 PRO dans mes poches et les téléobjectifs OM-D E-M1 Mark III et M.Zuiko ED 100-400mm F5.0-6.3 IS zoom sur mon épaule. De cette façon, j'avais toutes les éventualités couvertes, mais je n'étais pas alourdi par l'équipement. Beaucoup d'opportunités signifie être préparé avec une large gamme de longueurs focales, et c'est dans ces situations que les opportunités peuvent se présenter en un clin d'œil, et qu'un téléobjectif est le choix parfait. Debout, surplombant une colonie de mouettes tridactyles, j'ai pu utiliser le zoom pour prendre toute une série d'images, depuis des clichés plus larges de la colonie jusqu'à des portraits individuels d'oiseaux sur la falaise. Parfois, un individu particulièrement territorial se penchait sur des mouettes qui arrivaient ou quittaient la colonie sans se douter de rien. Les combats en plein air, qui ne duraient qu'une ou deux secondes, offraient des possibilités très fugaces, mais j'ai réussi à capturer cette scène en utilisant le réglage autofocus en neuf points de mon appareil photo qui se fixait rapidement sur les oiseaux volant face à la mer en dessous.

Plus votre objectif est polyvalent, plus vous pouvez devenir créatif avec vos images. En me tenant à la limite de la colonie de Fous de Bassan, j'avais l'opportunité de me concentrer sur des parties de l'oiseau ou de choisir des détails pendant que les couples interagissaient, se lissaient les plumes ou pointaient leur bec vers le ciel dans un spectacle de séduction. Le zoom produit des images très nettes grâce au téléconvertisseur 1,4x et au téléconvertisseur 2x, ce qui donne une portée encore plus grande. Ainsi, lorsqu'un bec-de-rasoir est sorti de sa tête, j'ai pu, grâce au téléconvertisseur 2x et à une portée focale équivalente à 1600 mm en 35 mm, créer de magnifiques portraits de la tête sous le faible soleil du soir.

C'était une journée spéciale pour photographier les oiseaux de mer à Bempton, rendue encore plus agréable par le fait d'être complètement libéré de tout équipement lourd pour simplement marcher et explorer les falaises et découvrir tant d'opportunités passionnantes de capturer la vie dans cette ville animée d'oiseaux de mer.

Auteur & Photographe: David Tipling

A voir également